Enfumages sur phages

Le 23 avril 2019, David Breger publie dans Le Figaro un article très intéressant. (1)
Il décrit l’Institut Eliava, en Géorgie, là où, chaque année, 200 français vont se débarrasser de leurs bactéries multirésistantes.
Il suit Michèle, menacée de septicémie.
Michèle n’est pas morte de septicémie parce qu’elle a été soignée en Géorgie !!!
Et des centaines de patients français comme elle.
Patients qui échappent des écrans de Didier Raoult !!!
Le cas de Michèle illustre ainsi le propos de notre article Le voyant aveugle de Marseille.

C’est le premier enfumage que nous identifions.

Institut Eliava : Une Histoire édifiante

David Breger – Le Figaro – évoque l’histoire de l’institut (2)
Jusqu’à 800 personnes y ont travaillé avec une production de 100 tonnes de phages par semaine.
Cela veut dire que des millions de patients ont été soignés et guéris par les phages.
Il faut mettre cela en regard de ce que dit le Ministère de la santé en France : « Il n’y a pas assez de documentation, de publications académiques sur la pratique de la phagothérapie. » (3)
Cette affirmation est scandaleuse surtout quand elle sert de mauvais  » justificatif  » à laisser les patients mourir, être amputés ou invalidés !!!
Un savoir faire « largement suffisant » existe et on le trouve :
– dans les publications académiques russes, géorgiennes, polonaises, etc.
– dans les tours de main des instituts Eliava et autres (4)
David Breger écrit :  » Naomi Hoyle, médecin américaine, chercheuse et coordinatrice des patients internationaux { à l’Institut Eliava } note «un intérêt croissant pour la phagothérapie. Nous avons jusqu’à 50 prises de contact par jour. Nous sommes aussi un centre de recherche et avons des échanges réguliers avec des scientifiques du monde entier » « .
La vérité est donc  » le savoir-faire existe et il est partagé  » ET le Ministère de la santé français dit l’inverse !!!
Second enfumage sur phages !

Une question jamais posée explicitement !

Bien sûr, à la lecture de l’article de Breger, tout patient se pose la question :  » Mais pourquoi me laissent-ils crever dans un service hospitalier de soins intensifs ? « 
Mais la chose est tellement horrible, inconcevable, kafkaïenne, que les journaliste ne la posent jamais !
Le Point, le Nouvel Obs, le Progrès, La Montagne, l’Express, 20 minutes, La Croix, La Dépêche, Midi Libre, Le Monde, Radio France, France télévision, Arte, etc. (5) ont parlé de la phagothérapie – en Géorgie en particulier – mais personne n’a parlé des milliers de patients qu’on laisse crever, amputer, invalider en France.
Supposons que la chose soit délicate pour les journalistes.
Mais que font les chercheurs, les enseignants, les juges, les procureurs, les hauts fonctionnaires, les élus, l’exécutif de la République ?
Font-ils de l’enfumage ?

Notes et références
(1) http://premium.lefigaro.fr/sciences/impasse-therapeutique-des-francais-partent-en-georgie-pour-etre-soignes-par-les-phages-20190423
(2) http://eliava-institute.org/about-us/
Voir aussi : https://www.phagetherapycenter.com/
(3) « Même en situation de mise à disposition précoce des phages, les limites de la documentation notamment sur des aspects pharmacologiques, de modalités d’administration occasionnent des incertitudes et des questions. Différentes étapes et paramètres sont à considérer lorsque l’on envisage un traitement par phages ; leur inadéquation pourrait engendrer une mauvaise réponse au traitement. »
https://laroutedesphages.com/2018/08/09/11-questions-ansm/
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_Ludwik_Hirszfeld à Wroclaw en Pologne.
An Alternative Cure: The Adoption and Survival of Bacteriophage Therapy in the USSR, 1922–1955 Dmitriy Myelnikov
(5) https://laroutedesphages.com/des-patients-temoignent-dans-la-presse/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s