Le voyant aveugle de Marseille

Le contexte

En Europe, il y une inquiétude très forte sur le nombre de décès, d’amputations, d’invalidations par bactéries multirésistantes aux antibiotiques – BMR.
Non seulement ce nombre est élevé mais il augmente. (1)

Changement de vision des choses

En janvier 2019, Didier Raoult, responsable d’un service de maladies infectieuses à Marseille, fait une publication qui fait scandale. (2)
Il annonce qu’il y a, chaque année, en France, seulement 45 décès par bactéries multirésistantes aux antibiotiques – BMR – dans les services hospitaliers de soins intensifs.
En face de ce chiffre, l’étude de Cassini & coll (3) donne plus de 5000 décès par an.
45 = 5543 : ça donne le vertige !
Explication de Raoult :
– moi homme de terrain je vois le réel = peu de patients atteints de BMR
– le matheux de Bruxelles – Cassini – voit des BMR partout

Quel recueil de données ?

Didier Raoult attaque Cassini en disant : La méthode de calcul des décès est basée sur une construction mathématique.
C’est un mensonge.
En français la « base » c’est le fondement des choses donc ici la base c’est le recueil de données dans les hôpitaux qui a été fait en amont.
– étude Raoult : questionnaire envoyé à des hospitaliers
– étude Cassini / EARS (3) : questionnaire envoyé à des hospitaliers
Raoult veut nous faire croire que le problème est externe – le matheux de Bruxelles.
Or le problème est interne : les réponses données par les hospitaliers.
On a trois possibilités :
– les réponses qu’exploite Raoult sont sous-évaluées
– les réponses qu’exploite Cassini sont sur-évaluées
– les deux à la fois

Si les patients ne meurent pas à l’hôpital, c’est qu’ils sont ailleurs !

C’est là que Raoult mérite notre qualificatif de « voyant aveugle ».
Il fait une publication dite académique dans le prestigieux Lancet.
Il oublie de dire le principal.
Car le réel est sous nos yeux et Raoult ne le voit pas – ne nous dit pas qu’il le voit.
Pour décrire ce réel nous prendrons quelques exemples :
– l’hôpital a renvoyé chez elle ma voisine R. – arrière-grand-mère qui mourra chez elle de BMR et ne sera pas dans les statistiques,
– C. a été déclaré « impasse thérapeutique » par les médecins et s’est soigné par polythérapie anti-infectieuse,
– T. a été soigné par des  » phages de garage « ,
– J. est allé en Géorgie, M. est allé en Pologne, L. en Russie se faire soigner par les phages.
Un médecin militant chez LREM me signale un traitement par miel antibiotique MediHoney dans un trop petit nombre de services hospitaliers.
Combien de patients atteints de BMR ne meurent pas à l’hôpital parce qu’ils meurent chez eux ?
Combien de patients ne meurent pas à l’hôpital parce qu’ils refusent d’y mourir et trouvent une voie de guérison hors de l’hopital ?
Didier Raoult nous prive de cette information essentielle.

Compter réellement les décès par BMR

Didier Raoult dit : un comptage officiel devrait être fait par le ministère.
Troisième aveuglement !
Le ministère ne comptera jamais les patients atteints de BMR.
Parce que, s’il les compte, la question ci-avant surgira immédiatement.
Pourquoi laissez-vous mourir, amputer, invalider des milliers de patients alors que la polythérapie anti-infectieuse, le MediHoney et la phagothérapie pourraient les sauver ?

Les amputations et invalidations

Difficile de compter les décès à la maison et les morts qui sont vivants !
Alors on pourrait compter les amputations – on ne se fait pas amputer à la maison !!!
Pourtant Raoult ne compte pas les amputations suite à infection par BMR.
Quand aux invalidations – perdre un oeil, un ovaire, un testicule, etc. par BMR – on en a aussi la trace. Pourquoi Raoult ne les compte-t-il pas ?
Curieux pour un monsieur qui prétend que lui compte et pas les autres !!!

Notes et références
(1) Etude de Jim O’Neill
(2) https://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(18)30800-4/fulltext
Didier Raoult s’était déjà exprimé dans Le Point
(3) Cassini et coll. 2018 https://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(18)30605-4/fulltext
(4) Le recueil est celui du projet European Antimicrobial Resistance Surveillance Network (EARS-Net) http://invs.santepubliquefrance.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Resistance-aux-anti-infectieux/Modalites-de-surveillance/Reseaux-et-partenaires/EARS-Net-France
(5) Le titre nous est inspiré par la figure de Tirésias.

Publicités

Un commentaire sur “Le voyant aveugle de Marseille

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s