Phagothérapie : aie ! le discours belge

C’est le 21 mai 2019 que les articles commencent à sortir. (1)
Article 1 : BX1
« Pour Wael Rezig, un enfant de 15 mois souffrant après une greffe d’abcès au foie causés par la bactérie multirésistante Pseudomonas aeruginosa, la phagothérapie représentait le traitement de la dernière chance.  » BX1
Pour cette phrase, le journaliste s’en tient aux faits.
Article 2 RTBF : « un essai thérapeutique unique au monde« 
Une action clinique à la carte sur un individu unique est toujours unique.
Or ce dont on parle ici c’est de la phagothérapie « à la carte » où l’on utilise un phage spécialement sélectionné parce qu’il tue la bactérie pseudomona unique de Wael. (2)
Le docteur Soentjes, chef de service en infectiologie à l’hôpital militaire : « Depuis 2008 jusqu’à maintenant, on a peut-être traité 25 patients parce que les antibiotiques ne marchent plus. »
On donc déjà eu 25 essais thérapeutiques uniques au monde.
A cela il faut ajouter 200 thérapies par an en Géorgie. Voir La route des phages
Et puis les thérapies en Russie, en Pologne et d’autres endroits de l’ancien empire soviétique.
Donc ça fait des milliers et des milliers de cas uniques !!!
Article 3 : Le soir Première mondiale Même commentaire que ci-avant.
Article 4 : L’écho Un premier pas dans l’usage de la phagothérapie en synergie avec des antibiotiques
Ohé monsieur le journaliste !!!
D’abord ce n’est pas un premier pas.
Ensuite c’est peut-être un énorme pas en arrière.
On a injecté des phages au petit Wael pendant 85 jours : c’est énormément long.
Habituellement l’action des phages est beaucoup plus rapide.
Est-ce qu’on n’aurait pas entravé l’action des phages par les antibiotiques ???
Anne Sandront, dans l’Avenir, s’engoufre dans le même piège !!!
Article 6 : VRT NWS On observe un très faible développement de nouveaux antibiotiques
Jim O’Neill dit les choses différemment : Les financeurs du développement de médicaments ne veulent plus mettre un kopeck dans la recherche sur les antibiotiques !!!
Donc plus de recherche = plus de nouveaux antibiotiques – à moins d’un miracle.
Donc il faudrait se bouger à faire autre chose que des « essais uniques ».
Il y a des milliers de gens qui meurent, sont amputés, invalidés par les bactéries résistantes aux 15 antibiotiques existant.
Ceci alors que la phagothérapie existe depuis des milliers d’années !!! Voir cet article dans Le cours de phagothérapie
Les phagothérapeutes de l’hôpital militaire Reine Astrid, ceux du

Notes et références
(1) Six articles
BX1 Source Belga
RTBF
Le Soir
L’Avenir
L’écho
VRT NWS
(2) Dans L’écho on parle de la société Vesale Pharma sans préciser qu’elle fait tout à fait autre chose à savoir produire des phages standards comme on en trouve dans les pharmacie en Géorgie.



Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s