Phag-One : décodage pour Gloria

Un article de la série Phagothérapie et scientisme

Gloria

Nous venons de publier une vidéo-choc – qui reprend les horreurs de 2016-2019.
C’est à dire l’interdiction de facto de la phagothérapie.
Dans cette vidéo, nous avons fait la connaissance de Gloria.

Gloria est l’ambassadrice des patients atteints par des bactéries multirésistantes.

Nous décodons pour elle l’annonce de la bonne nouvelle nommée « Phag-One ».

100 mille euros pour sauver les patients ou des millions d’euros pour rien ?

Pour cultiver les phages qui vont sauver un patient, il faut un petit incubateur à moins de 100 euros.
Avec 100 mille euros on équipe tous les hôpitaux de France !!!
***
Pour savoir cultiver des phages il suffit d’avoir le bac (1)
***
La culture des phages c’est un solution « low-tech » pas chère.
L’ANSM, etc. veulent transformer une solution low-tech en problème high-tech.
Ce que l’on sait très bien faire pour pas cher on va savoir le faire pour cher !!!

Ensuite on multipliera ça par 1121 – le nombre d’hôpitaux – et on dira : On n’a pas le budget !
***
Le projet Phag-One est sur 6 ans.
En six ans 90 mille patients seront morts parce qu’on aura pas acheté les incubateurs à 100 euros !!!

Cherchez l’erreur !!!

Le jargon de l’autre paradigme sinon rien

Début 2021, l’Agence nationale de la recherche est saisie par la grâce et alloue un budget de 2,85 millions d’euros sur 6 ans à la recherche sur les phages et la phagothérapie – projet Phag-One.
Pour obtenir ce budget, les porteurs du projet ont dû s’exprimer avec un jargon tout à fait étranger au paradigme des phages.

Nous devons donc – pour Gloria et pour bien d’autres – faire la traduction.

Crispation paradigmatique

Nous travaillons sur ce concept depuis une trentaine d’années.

Les paradigmes de la première et de la seconde médecine

C’est Descartes qui nomme « Première médecine » ce qui est aujourd’hui le paradigme quasi unique depuis le Ministère jusqu’au terrain, paradigme de la médecine avec médocs fabriqués dans des usines.
En Inde, il y a un Ministère de la Seconde médecine : Ayur védique, unani, etc.
***
Quand, en 1884, Auguste Blachère sauve des milliers d’Avignonnais du choléra avec son élixir aux 60 plantes, il fait de la Seconde médecine sans le savoir.
***
Quand 38 % des français se soignent avec des plantes avant d’aller voir le médecin de la Première médecine, ils sont quelque peu en errance dans une France à la Seconde médecine maltraitée.

Penser la phagothérapie dans le bon paradigme

Penser la phagothérapie dans la Première médecine, ça ne marche pas – voir notre récente vidéo qui reprend les horreurs de 2016-2019.
Nous traduirons donc le jargon du projet Phag-One.
L’exercice parle pour lui-même de son efficacité et des perspectives qu’il ouvre.
Nous aurons donc le jargon – J1, J2, J3, etc. extrait du document d’annonce du projet.
En face, nous proposerons une TP = traduction paradigmatique

Première formulation J1 Développer des virus
cette étrange formulation pour dire TP1 Récolter et cultiver des phages

Le jargon correspond à ce que moque Dostoïevski : le sublime.
Comme s’il était honteux de récolter des phages !!!

Comme si la métaphore du paysan qui récolte était avilissante pour le chercheur en phages !!!


 J2 il n’est pas exceptionnel de se retrouver face à des impasses de traitement
TP2 Le patient affecté par une bactérie qui se moque des antibiotiques va crever
Là on est plus chez Dostoïevski, on est dans l’euphémisation systématique !!!

Ceci pour cacher l’horrible réalité : chaque année on laisse crever des milliers de patients parce qu’on ne cultive pas de phages.

J3 innovations diagnostiques, préventives et thérapeutiques
TP3 dans un premier temps il n’y a rien à innover !!!
La phagothérapie existe depuis des milliers d’années, il y a juste à soigner les patients.
Depuis la rivière Jumla jusqu’au plateau des Mille moutons on a soigné avec la phagothérapie avant que le mot n’existe.

J4 les phages sont absents de la pharmacopée européenne
TP4 Mais curieusement ils sont utilisés en Pologne, en Roumanie et clandestinement en France.

J5 les phages ont été délaissés en raison de l’avènement des antibiotiques
TP5 Alors que les découvreurs des antibiotiques – Fleming et les autres – ont averti immédiatement : il y aura des bactéries variantes.
Donc les phages n’auraient jamais dû être abandonnés puisque des patients allaient mourir par les variants !!!
L’abandon des phages est un signe parmi d’autres de l’arrogance des politiciens zélateurs de la Première médecine voir notre récente vidéo.

J6 ces infections particulièrement difficiles à contrôler peuvent devenir chroniques malgré les traitements antibiotiques
TP6 Le problème est connu depuis la nuit des temps par la Seconde médecine.
Il faudrait conjuguer phagothérapie, aromathérapie et phytothérapie mais les projets sont cloisonnés !!!
Voir les propositions de la conférence de consensus sur l’aromathérapie.
Voir également l’importance de booster le système immunitaire.
Le refus de parler de Seconde médecine – alors qu’on en parle en Inde ou à l’OMS – est à l’origine de milliers de décès.

J7-8 traiter 26 patients uniquement dans un cadre compassionnel sous la supervision de l’ANSM avec les rares phages disponibles en France
TP7 Les phages pour tuer une bactérie lyonnaise sont à Lyon, ils se développent naturellement près de leur bactérie nourricière.
L’ANSM – dans sa grande folie – veut tuer des bactéries lyonnaises avec des phages de Nantes – voir notre récente vidéo.
Et les bactéries lilloises avec des phages de Lyon !!!

TP8 Compassionnel = au lieu de soigner le patient dès que l’on a identifié la bactérie qui se moque des antibiotiques, on attend qu’il soit mourant.
C’est éthiquement une horreur.
De plus, scientifiquement, ça ne permet pas de voir les phages à l’oeuvre dans des conditions de défenses immunitaires favorables.

J9 remplissant toutes les exigences règlementaires des tutelles et autorités de santé pour une utilisation chez l’homme
TP9 Là on est dans la pleine folie paradigmatique de l’ANSM, etc.
En fait il faut cesser de classer les phages dans les médicaments – c’est à dire dans le paradigme de la Première médecine basée sur l’usine.
Apporter des phages à un humain est plus comparable à une transfusion sanguine ou à une greffe d’organe.
Il faut donner un vrai statut aux phages.

J10 Créer à terme, à Lyon, un Etablissement Français du Phage capable de fournir l’ensemble des hôpitaux français en bactériophages pour traiter les patients en impasse thérapeutique.
TP 10 C’est complètement fou ! (Mais je rappelle que les porteurs du projet sont obligés de s’exprimer dans le paradigme fou des financeurs, ils n’ont pas le choix ! )
Les phages sont « locaux » donc il faut une unité de récolte et de culture des phages dans chaque Centre hospitalier universitaire.
Lyon a vocation à développer le modèle d’une telle unité locale de récolte, de culture et d’application.
Lyon a vocation à créer une École des phages et de la phagothérapie.
Nous avons vu qu’il faut travailler à la synergie avec l’aromathérapie et la phytothérapie.
Lyon a vocation à créer ce modèle de synergie et de formation.

Quand le diable se cache dans la bonne nouvelle

J’aurais pu terminer par « sans commentaire ».

Malheureusement il faut marteler et marteler que les choses ne peuvent changer, évoluer que si l’on considère dans son ensemble la nécessité d’une Seconde médecine pensée et organisée.

Si le projet Phag-One est mis en oeuvre tel qu’il est décrit le gaspillage d’argent va être colossal.

Par défaut d’un statut unique pour les phages on va perdre une énergie folle à les faire entrer au chausse-pied dans un paradigme où ils n’ont rien à faire !!!

Les annonces du projet Phag-One

ANR Fiche incomplète

CHU-Lyon

Laboratoire de Biométrie et de Biologie évolutive Lyon 1

CRIOAc Prise en charge des infections ostéo-articulaires Phages in Lyon

Réseau CHU

Notes

(1) La culture des phages au lycée

Chaque année 6% des bacheliers ont un bac STL Sciences et techniques de laboratoire.
Depuis 2011 environ 300 mille bacheliers savent cultiver des phages.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s